Classe Ulis

 

Pour permettre aux adolescents d’être plus à l’aise face aux autres, objectif visé par les encadrants de la classe Ulis (Unité localisée pour l’inclusion scolaire) du collège Marcel Aymard de Millau, les Animaux du Zoo ont proposé sur l’année scolaire 2012-2013 des ateliers adaptés à la nature et aux spécificités de cette dizaine d’élèves en situation de handicap.

En réponse à l’objectif de départ assez vaste et afin de découvrir des espaces de créativité inexplorée chez chacun, il a été proposé de développer des exercices ludiques utilisant des clés de jeu fondamentales pour développer l’écoute de soi et des autres (la détente, l’attention, la conscience de son corps et de sa posture, la confiance en soi et en ses partenaires de jeu, la concentration, l’appel à l’imaginaire, l’acceptation du regard des autres…)

Fort des retours très positifs de cette expérience, l’atelier a pu être reconduit en 2013-2014, et la classe Ulis participer au spectacle de fin d’année de l’atelier théâtre du collège sur la scène de la Maison du Peuple de Millau.

 

Extrait du bilan de Frédéric Fabre (professeur de la classe Ulis) :

« Il est toujours difficile, lorsqu’on est adolescent, de s’exprimer, de s’ouvrir aux autres. Les élèves du dispositif ULIS ont peur de se montrer devant leurs camarades, peur « d’avoir honte ». Ces difficultés sont d’autant plus importantes en ULIS que les élèves se sont le plus souvent retrouvés en échec, en classe comme dans leurs relations avec d’autres jeunes de leur âge. (…)

Sonia Codhant, par sa présence, son attention pour chacun, a créé une atmosphère de travail, fixant des règles, en accord avec le groupe, expliquant les enjeux, les objectifs de chaque activité, créant du lien en s’adaptant parfaitement aux difficultés montrées par certains.

Les élèves ont pris peu à peu pleinement conscience de leurs corps, apprenant au fil des séances à maîtriser leur souffle, leur voix, et parvenant à mieux accepter le regard de l’autre. Chaque élève a été placé en situation de réussite ce qui lui a donné une image positive de lui-même et de ses capacités. Elle a su, patiemment, les guider, soutenir, encourager, instaurant une grande relation de confiance. Et nous avons pu observer des moments d’intense émotion, quand peu à peu, chacun acceptait de se livrer, découvrait, craintif, étonné, puis enthousiaste, un nouvel espace de liberté, de jeu. (…) »

 

Galerie